Le cimetière de Grigny


A Grigny/Rhône, Auprès de vous, Non classé / jeudi, octobre 31st, 2019
Une vue générale au printemps

A Grigny ils sont trois. En fait cinq si on considère l’histoire du cimetière.

Le tout premier était en lieu et place de l’entrée de l’actuelle église. Cette dernière trop petite a dû être agrandie sur le cimetière historique en 1683. Le second cimetière a ainsi été construit sur ce qui actuellement la place Henri Barbusse et l’espace vert attenant.

Utilisé jusqu’en 1842, il sera transféré au cimetière actuel. Le plus ancien est le plus haut, construit au lieu-dit de la « croix des rameaux ». Il fut agrandi par deux fois. En 1921, le deuxième cimetière est inauguré avec le monument aux morts de la Grande Guerre. Dans les années 70 le troisième cimetière est disponible.

Un lieu de mémoire de la ville

Dans ces lieux reposent un certain nombre de personnalités plus ou moins illustres. Outre les anciens maires comme Roger Tissot, Robert Malfroy ou encore Jean Estragnat.

Les grands Parents de l’abbé Pierre, François Gerboud, maire et député, Emmanuel Rolland, maire et propriétaire de la faïencerie Précieux ou encore Jean Lamy entrepreneur en bâtiment de Grigny.

Nos cimetières, des lieux de mémoire, de rencontre des anciens de Grigny, mais aussi des espaces en évolution.

Un lieu en évolution

Depuis notre arrivée nous avons mis en place la gestion raisonnée des espaces verts dans nos cimetières. Avec le « zéro pesticide », nous avons opté pour la multiplication des bandes d’herbe, pour une présence plus végétale dans un milieu très minéral.

De la nature, de l’herbe, une nouvelle peinture et de nouveaux bancs

Évidemment que nous avons fait un gros entretien, avec une peinture complète des éléments métalliques, mais aussi une refonte totale de la gestion des déchets. La majeure partie sont des déchets verts, le reste étant des plastiques, leur tri et leur valorisation sont des évidences.

Un tri sélectif, pour une meilleure gestion des déchêts

L’ensemble des bancs, datant pour une majeure partie des années 70-80, ont été remplacés pour le confort des plus anciens.

L’évolution majeure réside dans la végétalisation de cet espace trop minéral. Les amplitudes thermiques sont importantes et sont une gêne. Nous avons fait le choix de l’implantation de grands arbres qui généreront dans le temps des espaces ombragés. Avec une gestion active des concessions, nous seront en mesure de planter de beaux sujets sur l’ensemble du cimetière. Le cimetière, comme l’ensemble de la ville, sera ombragé. Grigny, ville Nature, pas un simple concept, des actions mises en œuvre dans tous les quartiers, dans toute la ville.