Un vrai temps d’avance


A Grigny/Rhône, Au grand Lyon, Non classé / lundi, décembre 30th, 2019

La question des mobilités est au cœur des débats actuels de la Métropole de Lyon. Un certain nombre d’idées sont avancées, certaines plus élaborées que d’autres, avec des plans de financement plus ou moins explicités.

Le temps des RER à la lyonnaise

Un projet fait cependant aujourd’hui l’unanimité auprès des principaux candidats, quel que soit leur bord politique : la mise en place d’un réseau ferroviaire de RER à la Lyonnaise. Des trains mieux cadencés, aux heures de pointe, permettant de rejoindre facilement le cœur de l’agglomération, offrant ainsi une réelle alternative au tout voiture, et aux « bouchons » du quotidien.

Ce projet, nous l’avons présenté et défendu dès 2014, pour le Sud, de Lyon à Condrieu, tout en expliquant que ce modèle pouvait aussi être reproduit sur toute la Métropole. Rappelons-nous les critiques acerbes qui avaient été adressés à l’époque par les mêmes qui, aujourd’hui, semblent soudainement découvrir les vertus de ce projet. Nous étions des doux rêveurs, des défenseurs d’un projet irréaliste, impossible à financer… Nous sommes devenus des précurseurs.

Nous ne tirons aucune gloire particulière d’avoir été les « pionniers » sur ce dossier : nous avons certes gagné la bataille des idées, mais notre objectif va au-delà. Notre combat ne s’arrêtera que lorsque ce projet sera effectivement réalisé. Car, outre le confort accru pour l’usager, ce réseau RER est aussi une réponse au défi de la lutte contre le réchauffement climatique et son corollaire le dérèglement climatique.  Soyez donc assurés de notre détermination sur ce sujet.

Ce projet illustre en tout cas parfaitement ce qui a été, et qui demeure, notre méthode. Défendre des projets porteurs d’ambition et d’innovation pour cette commune, adaptés aux nouvelles réalités de notre société, et vertueux en matière environnementale.

Vélo’v, le temps est venu

Ainsi, le 13 décembre, le Conseil Municipal, à notre demande, a autorisé le lancement de négociation avec les différents acteurs concernés, pour l’installation de bornes Vélo’v sur notre commune, et plus largement au Sud de la Métropole. Alors que ce réseau s’étend à l’Est ou au Nord, aucune installation nouvelle n’est envisagée au-delà de Pierre-Bénite. Une nouvelle fois, nos concitoyens semblent oubliés par les décideurs métropolitains.

Nous sommes quant à nous convaincus de toute la pertinence de l’arrivée du Vélo’v à Grigny, qui se couplerait parfaitement avec le développement du ferroviaire et des pistes cyclables.

Pour certains, ce combat serait perdu d’avance, ou condamné à s’étendre sur de très longues années. Il serait trop ambitieux, finalement.

Pour nous, rien n’est trop ambitieux pour les Grignerots. Quand le projet est pertinent pour la commune et pour l’environnement, nous sommes en en première ligne. Comme pour le RER Sud, sur la pratique sécurisée du vélo pour tous à Grigny et sur l’arrivée de Velo’v, nous sommes au rendez-vous de l’innovation.